Archives de catégorie : Harmonie

Romance contemporaine sur fond de musique avec une touche de fantastique

Dernière ligne droite !

J’arrive au troisième acte d’Harmonie, et vers la fin du premier jet de ce roman ! Cette version du manuscrit devrait approcher finalement les 300 000 signes espaces comprises.

J’ai hâte de relier tous les fils et que mes protagonistes, Sandro, Rachel et Paula, se retrouvent !

Capture d’écran 2016-04-20 à 21.21.17

Challenge premier jet

piano_ordi

Voici pourquoi vous ne devriez pas suivre Harmonie sur le challenge premier jet :

Car il s’agit d’une romance

Faire de l’histoire d’amour le thème central du roman ? C’est un truc de fille, les romances ! Tout le monde sait bien que les histoires d’amour, ce n’est pas comme dans les films ou dans les livres, cela ne passe jamais comme ça en vrai. En plus, si l’un des personnages est imaginaire… Comment bâtir une intrigue là-dessus ?

Parce que ça parle de musique.

Et que l’auteur s’appuie en partie sur ses propres expériences. Les joies, mais aussi les échecs qu’il a pu ressentir dans la pratique de la musique. Quel intérêt de retranscrire cela dans une fiction ?

Parce que ce n’est pas vraiment fantastique.

Il faut interpréter ce qui est fantastique de ce qui ne l’est pas. Bon. L’auteur ne pouvait-il pas définir un genre bien précis pour son roman ?

Car vous allez y trouver plein de bons sentiments et d’idéaux.

Et des délinquants avec un bon fond. Une prostituée qui refuse de revoir son client, par peur d’éprouver des sentiments pour lui. Une tatoueuse endurcie au grand cœur. Un diplomate divorcé qui, prenant sur le fait des cambrioleurs dans sa propriété, accepte de leur venir en aide. Un héros qui ne comprend qu’à la fin qui l’aime depuis le début… Allons !

Malgré tout cela vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur le challenge premier jet de Cocyclics !

 

Inspirations

Autant de musiciens que de musiques différentes sont susceptibles de m’influencer au quotidien. La musique fait partie intégrante de ma vie de tous les jours.

Ces deux artistes occupent une place particulière dans mon cœur :

Brad Mehldau, dont l’approche musicale a changé à tout jamais mon rapport avec la musique, m’a inspiré la création du personnage de Sandro. Il n’y a aucun rapport voulu entre les deux (hormis la musique et leur sensibilité vis-à-vis de celle-ci.)

Brad Mehldau

Hilary Hahn, dont l’interprétation de The lark ascending de Vaughan Williams m’a inspiré la rencontre musicale entre Sandro et Rachel (là aussi aucun rapport hormis la partition.)

Hilary Hahn

Résumé

« Play me, I’m yours. »
Gare Oriente

Lisbonne, la gare centrale. Une bande détrousse touristes et voyageurs imprudents. L’un de ses membres, Sandro, a un autre objectif : le piano en libre-service.

Alors qu’il joue une jeune femme vient à sa rencontre : Rachel, une violoniste de carrière internationale. Tandis qu’ils font connaissance le temps se suspend à la magie de l’instant. Sandro pourrait-il vraiment intégrer l’académie nationale comme le suggère son auditrice, en dépit de son handicap ?

Tomé, le chef de la bande, est furieux que le lycéen effacé recueillit quelques années plus tôt s’illustre ainsi. Lorsque Rachel s’en va il referme le couvercle du piano sur ses doigts. Un retour à la réalité qui se traduit par une crise d’épilepsie.

Au-delà du défi de s’accomplir dans la musique, Sandro parviendra-t-il à dépasser son manque de confiance en lui et briser sa solitude ?